Les maisons-fortes en Lorraine

Le Château de Gombervaux est un site intéressant à étudier en lui-même, mais également dans le cadre plus général des maisons-fortes de Lorraine. C’est un travail qui a intéressé plusieurs chercheurs, notamment Hervé PIANT dans son mémoire de recherche sur le site, et Gérard GIULIATO et ses différents travaux sur les châteaux et maisons-fortes de Lorraine centrale.

Il faut cependant se rappeler que, si aujourd’hui Gombervaux se situe sur le territoire de la Meuse, dans l’ancienne Lorraine, ces découpages territoriaux n’existaient pas à l’époque de sa construction. A l’origine, le château est même sur le territoire d’une enclave champenoise.

Des comparaisons sont quand-même possibles car il est probable que Geoffroy de Nancy, d’origine lorraine, se soit inspiré d’autres bâtisses pour les plans de Gombervaux. La démarche est fructueuse : dans sa construction, Gombervaux ne se détache pas vraiment de ce qui se fait plus loin. En effet, ce plan d’enceinte quadrangulaire, cantonnée de 4 tours circulaires, est un plan mis au point à la fin du XIIIe siècle par des ingénieurs d’Île de France. Il connaît un grand succès dans toute la France par sa simplicité et ses qualités défensives. Au XIVe siècle, le modèle se répand justement en Lorraine.

La grande originalité de Gombervaux est constituée par sa tour-porche de 22m, peu fréquente à cette époque (seulement 3 exemples connus en Lorraine). Par rapport à d’autres constructions du même acabit, l’appareil du château est particulièrement bien ouvragé : les murs ont une belle épaisseur et un soin particulier a été apporté à leur décoration.   

English EN French FR German DE